IDÉES DE CONCEPTION DE JARDINS ZEN

Comment concevoir un espace de contemplation tranquille avec votre propre jardin zen.

Pour beaucoup de gens, leur jardin est un refuge contre le monde extérieur, où ils peuvent se détendre après une dure journée de travail. Ce concept peut être étendu pour créer un espace dédié à la contemplation tranquille. Les jardins zen ont été conçus à l’origine par des moines bouddhistes japonais comme des lieux de méditation. Certains aspects du design zen peuvent être incorporés dans n’importe quel paysage domestique.

QU’EST-CE QU’UN JARDIN ZEN ?

Un jardin zen traditionnel, appelé karesansui, est un paysage sec minimaliste composé d’éléments naturels de roche, de gravier, de sable et de bois, avec très peu de plantes et sans eau. Les éléments artificiels comprennent des ponts, des statues et des lanternes en pierre, avec un mur d’enceinte ou une clôture pour séparer l’espace du monde extérieur. Puisque l’accent est mis sur les aménagements en dur, il y a peu de changements saisonniers et le jardin est attrayant toute l’année.

Explorez d’autres styles d’aménagement paysager.

Les principes de base du jardinage zen peuvent être adaptés à vos goûts et à votre style. Voici comment commencer à concevoir votre propre espace de jardin en utilisant les principes du zen.

Choisissez un site.

Quelle partie du jardin conviendrait à un espace de méditation ? Quelle sera sa taille ? Choisissez un coin plat, à l’écart ou une cour latérale étroite qui convient pour construire un espace confortable pour méditer. Prenez des mesures préliminaires pour vous aider à visualiser la pièce finie.

Faites vos devoirs.

Pour vous faire une idée de l’aspect que vous souhaitez donner à votre espace, parcourez diverses ressources telles qu’Internet, des livres, et visitez des jardins locaux avec des espaces zen. Faites un tableau d’idées ou une liste de souhaits des attributs que vous voulez inclure.

Dessinez un modèle.

Créez une esquisse pour visualiser votre espace fini. Pour un projet plus élaboré, vous pouvez consulter un paysagiste professionnel. Si vous utilisez de grosses pierres, il est important de savoir à l’avance où les placer, car elles sont difficiles à soulever et à mettre en place.

Soyez flexible.

Bien que les jardins zen authentiques comportent peu de plantes et aucun élément d’eau, il existe de nombreuses variations dans la conception zen où l’eau et les plantes peuvent jouer un rôle plus important. N’ayez pas peur d’expérimenter différents styles.

Rendez-le accueillant.

Choisissez les aspects du jardinage zen qui vous plaisent le plus et adaptez le jardin à vos goûts. Créez un espace dans lequel vous aurez hâte de passer du temps.

Tenez compte de l’échelle.

Utilisez des matériaux qui correspondent à la taille de la pièce et au reste de votre jardin. Les grosses pierres peuvent facilement submerger un petit espace, tandis que les petites pierres peuvent se perdre dans un paysage plus vaste.
Restez simple.
Un espace zen doit être simple et épuré, ce qui suscitera un sentiment de calme. Utilisez une palette de couleurs sourdes pour détendre l’esprit et créer un environnement apaisant.

ÉLÉMENTS DU JARDIN ZEN

Les éléments individuels ont une signification symbolique profonde. Le sable ou le gravier ratissé en motifs représente l’eau, tandis que les roches plus grandes suggèrent des îles, des montagnes, des animaux ou des éléments naturels tels que le feu et la terre. L’accent mis sur les concepts abstraits vise à stimuler l’imagination et à permettre à l’esprit de vagabonder, ce qui est un élément crucial du processus de méditation. Un jardin zen doit offrir calme, intimité et beauté esthétique.

Incluez au moins quelques-uns des éléments principaux qui caractérisent un jardin zen traditionnel.

1. Roches.


Elles sont l’un des éléments les plus importants du design japonais, car elles représentent le désir humain d’éternité et d’éléments durables dans la nature. Le choix et l’emplacement des grosses roches sont essentiels à la cohésion d’un jardin zen. Les plus grosses roches, qui font office d’éléments sculpturaux, doivent être installées en premier car elles constituent le matériau le plus lourd et sont le point de mire principal.

2. Le gravier.

Le gravier fait partie intégrante des jardins zen, les motifs ratissés ayant une signification symbolique. Au début et à la fin de la journée, l’angle bas du soleil fait ressortir la texture et les motifs du gravier, créant ainsi une scène toujours changeante et visuellement attrayante. L’acte de ratisser le gravier fait partie du processus de méditation et constitue une compétence acquise qui aide à améliorer la concentration mentale.

Bien que le sable puisse être utilisé, le gravier est plus durable et plus facile à entretenir. Utilisez du gravier finement concassé, du gravier de pois ou de petits cailloux lisses qui seront faciles à ratisser pour former des motifs. Les couleurs neutres et claires comme le blanc, le crème ou le gris sont les plus utilisées.

Les motifs dessinés dans le gravier sont utilisés pour signifier une saison ou évoquer une certaine humeur. Les lignes autour des grosses pierres simulent les ondulations de l’eau, tandis que les lignes ondulées rappellent les méandres d’un ruisseau. Une ligne droite peut évoquer la sérénité, en guidant le regard dans le paysage ou en simulant une scène hivernale gelée.

Utilisez un râteau métallique à dents fines pour lisser le gravier, puis un râteau à dents larges spécialement conçu pour dessiner le motif.

3. Écran.

Pour créer une pièce isolée dans le jardin, fermez la zone avec un mur, une clôture, un écran de bambou, des panneaux en treillis ou des haies formelles.

4. Statues.

Une statue peut servir d’inspiration pour la méditation et devenir un point focal majeur. Il s’agit généralement de figurines de Bouddha ou de lanternes japonaises. Placez-les à un endroit bien visible du jardin.

5. Allée.

Un sentier peut conduire les visiteurs dans le jardin ou être placé à travers la zone de gravier pour faciliter l’entretien. Choisissez des matériaux qui contrastent avec les grosses roches et le gravier, comme des tremplins de couleur plus foncée. Considérez l’emplacement du sentier en fonction de l’effet qu’il aura sur votre expérience du jardin. Dirige-t-il le regard à travers l’espace ou attire-t-il l’attention sur des éléments particuliers ? Un sentier droit a l’air plus formel, tandis qu’un sentier sinueux crée des points d’arrêt le long du chemin pour s’attarder et observer.

6. S’asseoir.

Les jardins zen sont conçus pour être observés depuis un point de vue particulier. Placez un banc en pierre ou une chaise confortable à l’endroit où vous pourrez le mieux profiter du jardin.

7. L’eau.

 

Bien que l’eau ne fasse pas partie d’un jardin zen traditionnel, le son de l’eau en mouvement peut créer un environnement plus apaisant, propice à la méditation. Une fontaine ou une chute d’eau de style asiatique qui ruisselle contribuera à noyer le bruit de la ville.

8. L’éclairage.

Aspect souvent négligé de l’aménagement paysager, l’éclairage ajoute un attrait esthétique et permet de passer du temps à l’extérieur le soir. Illuminez les allées, les statues ou les arbres.

 

9. Les plantes.

bamboo

Si les jardins zen utilisent généralement peu de plantes, vous pouvez adapter cet aspect à vos goûts et à votre style. Les plantes utilisées dans les jardins zen ont tendance à être basses et rampantes, afin de compléter plutôt que d’écraser les aménagements durs. Les fleurs sont rares ou inexistantes, tandis que le feuillage doit être dans des tons neutres de vert pour évoquer la sérénité et l’harmonie. Les meilleures plantes pour un jardin zen sont les bonsaïs, les topiaires, les conifères nains, les érables japonais, les azalées, les bambous, les carex, les couvre-sols rampants, les fougères et les mousses. La quantité de lumière que reçoit votre espace déterminera si les amateurs de soleil ou d’ombre fonctionneront le mieux.

COMMENT ENTRETENIR UN JARDIN ZEN

Malgré son aspect austère, un jardin zen nécessite un entretien régulier pour être au mieux de sa forme. Prendre soin du jardin est considéré comme une partie importante du processus de méditation.

1 Ratissez le gravier.

Un ratissage régulier permet de conserver des motifs nets et un aspect frais au gravier.

Ramassez les feuilles.
Pour que le jardin reste propre, ramassez ou ratissez régulièrement les feuilles mortes sur le gravier et nettoyez les débris autour des pierres et des statues.

2. Désherbez.

Maintenez le gravier et les zones de plantation exempts de mauvaises herbes. Cette tâche sera plus régulière en été, lorsque les mauvaises herbes sont plus prolifiques, et peu ou pas du tout nécessaire pendant les mois plus froids.

3. Taillez.

Tenez les plantes taillées pour maintenir un aspect soigné. Les arbustes peuvent être gardés taillés ou façonnés en topiaires. Coupez les branches mortes ou les pousses si nécessaire, et enlevez les fleurs fanées. Taillez les couvre-sols rampants à l’écart des zones de gravier.